Qu'est-ce que l'opacité du verre dépoli?

L'opacité du verre dépoli est une atténuation accrue des structures pulmonaires dans le parenchyme pulmonaire. On le trouve généralement sur une image tomodensitométrique avec obscurcissement des structures broncho-vasculaires.

En règle générale, il s'agit d'une atténuation accrue ou d'une opacification trouble trouvée sur les rayons X et CT respectivement. La principale raison qui cause l'opacité du verre dépoli est le déplacement de l'air par le fluide, la fibrose, l'effondrement des voies respiratoires ou un processus néoplasique.

Parfois, les images de tomodensitométrie peuvent le montrer sur des poumons normaux, l'atténuation est causée par un œdème pulmonaire, une maladie pulmonaire interstitielle et d'autres infections pulmonaires. Dans la radiographie thoracique et la tomographie par ordinateur, les poumons normaux apparaissent sombres sur les images en raison de la densité de l'air inférieure par rapport aux tissus environnants.

Lorsqu'un liquide ou une fibrose remplace l'air, cela augmente la densité de la zone et fait paraître le tissu pulmonaire plus clair et plus gris. Les médecins utilisent souvent l'opacité du verre dépoli pour décrire les données ou les résultats des images tomodensitométriques du thorax.

Parfois, l'opacité du verre dépoli est utilisée pour décrire les radiographies thoraciques. Lorsqu'il s'agit de tomographie par ordinateur, l'opacité du verre dépoli est une ou plusieurs zones qui ont une densité ou une atténuation accrue sans masquer le système vasculaire pulmonaire. C'est pourquoi il apparaît plus clair et plus gris par rapport aux poumons normaux qui apparaissent plus foncés sur l'image.

D'autre part, l'opacité du verre dépoli est une ou plusieurs zones des poumons qui semblent troubles, brumeuses ou opaques sur les radiographies thoraciques. Les professionnels de la santé l'utilisent pour décrire une densité accrue dans les zones focales et diffuses.

Le signe du halo, la mosaïque, le pavage fou, le signe du halo diffus, nodulaire, inversé et la mosaïque centrolobulaire sont des sous-types d'opacité en verre dépoli. Dans l'article d'aujourd'hui, nous parlerons de ce sujet en détail. Continuer à lire!

Causes de l'opacité du verre dépoli

Il existe de nombreuses causes d'opacité du verre dépoli, telles que les infections, les néoplasmes, les hémorragies pulmonaires, les œdèmes pulmonaires et les maladies pulmonaires interstitielles. Des études de recherche ont montré que les tomodensitogrammes sont efficaces pour trouver les caractéristiques cliniques du patient concernant les opacités du verre dépoli. Il peut rationaliser le processus de diagnostic et trouver avec précision la cause du problème.

Bien que l'opacité du verre dépoli apparaisse également sur les images tomodensitométriques pour les poumons normaux, elle se produit généralement lorsqu'il y a une atténuation accrue. En conséquence, le poumon contient moins d'air, ce qui peut augmenter la densité du tissu. En conséquence, l'image de tomodensitométrie montrerait une atténuation accrue.

Un patient qui repose à plat sur la table d'examen pendant la procédure de tomodensitométrie a les poumons en position postérieure. Cela peut partiellement effondrer ses alvéoles postérieures. Par conséquent, il provoque une augmentation de la densité tissulaire qui se traduit par plus d'atténuation. À tel point que les chances d'apparition d'une opacité en verre dépoli augmentent sur l'image CT.

Dans le cas d'une pneumonie, le scanner CT peut diagnostiquer avec précision la présence d'une opacité en verre dépoli. Les infections causées par des bactéries peuvent provoquer une consolidation lobaire. D'autre part, les pneumonies atypiques conduisent généralement à la formation d'opacités de verre dépoli.

Causes microbiennes de l'opacité du verre dépoli

Certaines infections bactériennes, telles que Legionella pneumophilia, Chlamydophila pneumoniae et Mycoplasma pneumoniae, peuvent provoquer des opacités diffuses de sous-type de verre dépoli dans les poumons. Les opacités nodulaires et focales du verre dépoli sont causées par des emboles septiques et des mycobactéries.

Certains virus peuvent également provoquer cette maladie dans les poumons. Les virus les plus courants responsables des opacités du verre dépoli sont l'adénovirus, la grippe, le HMPV, le virus de l'herpès simplex, le cytomégalovirus et le coronavirus.

Des études récentes ont montré que les coronavirus, tels que le SRAS-CoV, le MERS-CoV et le SRAS-CoV-2 (Covid-19) peuvent également conduire à la formation d'une opacité en verre dépoli dans les poumons. Certaines études montrent que les virus varicelle-zona, rougeole et syncytial respiratoire sont également responsables d'opacités nodulaires, focales et diffuses.

Les infections fongiques causées par le cryptocoque pulmonaire, l'aspergillose invasive et la candidose peuvent entraîner le développement d'opacités en verre dépoli dans les poumons. Des études montrent que les poumons apparaissent beaucoup plus lumineux sur les images de l'examen CT en raison de la présence d'opacités causées par des champignons.

Types d'opacité du verre dépoli

Les recherches montrent qu'il existe 7 sous-types d'opacités en verre dépoli. En règle générale, le médecin détermine le sous-type en combinant les signes et les symptômes du patient. Il aide le professionnel de santé à simplifier le diagnostic différentiel. Gardez à l'esprit que certaines conditions de santé du poumon peuvent montrer un seul sous-type sur l'image CT tandis que d'autres peuvent présenter plusieurs sous-types d'opacité du verre dépoli. Quoi qu'il en soit, parlons des sous-types en détail. Continuer la lecture!

  1. Diffuser

La tomodensitométrie est l'un des meilleurs outils pour diagnostiquer la présence d'une opacité en verre dépoli dans différentes zones du poumon. Comme d'autres opacités, il peut montrer avec précision l'opacité diffuse du sous-type de verre dépoli sur les images produites par la machine CT.

En général, le diffus est caractérisé par la présence d'opacités de verre dépoli dans plusieurs lobes des deux poumons. Le déplacement de l'air avec du liquide est la principale cause d'opacité de sous-type diffus dans les poumons. D'autres causes incluent la fibrose et les débris inflammatoires.

Un poumon rempli de liquide peut être causé par un œdème pulmonaire cardiogénique. L'opacité diffuse du sous-type est également causée par une hémorragie alvéolaire. Le plus souvent, les médecins le diagnostiquent dans divers types de problèmes de santé, tels que les maladies auto-immunes, les troubles de la coagulation et la vascularite.

De plus, l'opacité diffuse du sous-type peut également être causée par des états inflammatoires et une fibrose. Il est également diagnostiqué chez des patients souffrant de pneumonie à pneumocystis. Des études montrent que l'opacité diffuse du sous-type apparaît sur l'image tomodensitométrique du patient atteint du SIDA.

De même, certaines pneumonies causées par des virus peuvent provoquer une opacité diffuse du verre dépoli dans les poumons. La radiothérapie pulmonaire peut provoquer un effet indésirable appelé pneumopathie radique qui peut provoquer une fibrose pulmonaire et conduire à la formation d'opacités diffuses en verre dépoli.

  1. Nodulaire

L'opacité du sous-type nodulaire se forme dans les poumons en raison de différentes conditions classées en troubles bénins et malins. Certaines affections bénignes, telles que l'endométriose thoracique, le cryptocoque pulmonaire, la contusion pulmonaire et la fibrose interstitielle focale sont les principales causes d'opacités de sous-type nodulaire.

Cependant, des études montrent que l'organisation de la pneumonie, de la pneumonie aiguë à éosinophiles et de l'aspergillose peut également conduire à la formation d'opacités de sous-type nodulaire dans les poumons. Le plus souvent, il est difficile pour les professionnels de la santé de différencier les opacités nodulaires malignes dues à la fibrose interstitielle focale. La raison en est que cette condition crée des opacités nodulaires malignes qui sont très similaires aux opacités bénignes.

En ce qui concerne la cause maligne des opacités nodulaires en verre dépoli, il s'agit d'adénocarcinome et d'hyperplasie adénomateuse atypique. Certaines études de recherche ont mis en évidence que 80% des opacités de sous-type nodulaire qui apparaissent sur les images tomodensitométriques peuvent représenter des excroissances pré-malignes ou malignes.

Il est souvent difficile pour les radiologues de faire la différence entre les deux sur la base des images tomodensitométriques. Cependant, les images produites par le scanner pour les opacités nodulaires peuvent encore montrer certaines caractéristiques de nodules pré-malins.

L'hyperplasie adénomateuse atypique est l'une des causes de cette opacité de sous-type. Le médecin voit généralement une atténuation plus faible sur l'image CT. En règle générale, la taille du nodule est petite et inférieure à 10 mm. La taille détectée sur l'image CT pour l'hyperplasie adénomateuse atypique est bien inférieure à celle de l'adénocarcinome.

En outre, l'hyperplasie adénomateuse atypique n'a pas d'aspect spéculé et de traits solides sur les images CT car elle est caractérisée par des excroissances malignes. En revanche, lorsqu'un adénocarcinome devient invasif, il conduit à une rétraction de la plèvre et apparaît facilement sur l'image. Les nodules sont généralement supérieurs à 15 mm, ce qui indique la présence d'un adénocarcinome invasif.

  1. Signe de halo

Un signe de halo est une opacité en verre dépoli représentée sur l'image CT et caractérisée par une zone remplie autour d'un nodule ou d'une consolidation. Tout comme l'opacité diffuse, le signe du halo est l'un des types les plus courants apparaissant sur les images tomodensitométriques chez les patients souffrant d'infections pulmonaires. Il s'agit de l'infection sans cardia, de la tuberculose, de la pneumonie à CMV et des emboles septiques.

Une autre affection pulmonaire connue sous le nom de schistosomiase est causée par une infection parasitaire. Il s'agit d'un trouble qui apparaît généralement avec le signe du halo sur l'image tomodensitométrique. Les pneumonies interstitielles idiopathiques, l'hémorragie pulmonaire, la maladie métastatique et la granulomatose avec polyangéite sont des causes non infectieuses de l'opacité du verre dépoli du sous-type de signe de halo.

  1. Signe de halo inversé

Un signe de halo inversé est un autre type d'opacité en verre dépoli, qui se caractérise par une consolidation dense. Des études de recherche ont montré que la consolidation conduit à la formation de la majeure partie du cercle, qui mesure généralement 2 mm d'épaisseur.

L'organisation de la pneumonie est la principale cause d'une opacité de sous-type de signe de halo réservé. Cependant, certaines études montrent que la condition n'affecte pas beaucoup de gens. Il est également présent dans l'infarctus pulmonaire où l'hémorragie est présente dans le halo. D'autres maladies infectieuses comme la sarcoïdose, l'aspergillose, la tuberculose et la granulomatose peuvent également provoquer des opacités de «signe de halos inversé».

  1. Mosaïque

Une opacité en verre dépoli en mosaïque apparaît sur plusieurs zones des poumons. Les zones où il est présent ont à la fois une atténuation accrue et une atténuation réduite sur l'image CT. L'obstruction des petites voies respiratoires et l'occlusion des artères pulmonaires peuvent provoquer le piégeage de l'air.

En conséquence, le poumon développe un motif en mosaïque d'opacités en verre dépoli. Cette opacité de sous-type est également causée par la sarcoïdose, qui se développe en raison de la formation de granulomes dans les zones interstitielles. La granulomatose avec polyangéite est une autre cause d'opacité de la mosaïque dans les poumons. Il provoque des zones diffuses avec une atténuation accrue qui ont un aspect de verre dépoli.

  1. Pavage fou

Le pavage fou est un autre sous-type d'opacité causé par un élargissement interlobulaire et intralobulaire dans les poumons. Cette opacité en verre dépoli apparaît comme une route pavée de tuiles et de briques disposées en motifs irréguliers. Normalement, il est présent dans un ou plusieurs lobes du poumon.

Le pavage fou est causé par un large éventail de problèmes de santé, tels que l'œdème pulmonaire, l'adénocarcinome de stade avancé et la pneumonie à pneumocystis. La recherche montre que la protéinose alvéolaire pulmonaire, la sarcoïdose et l'hémorragie alvéolaire diffuse peuvent également conduire à la formation de ce sous-type d'opacité en verre dépoli. De plus, le SARS-CoV-2 ou Covid-19 peut également provoquer un pavage fou. Cependant, cela arrive rarement.

  1. Centrilobulaire

Il est présent dans les multiples lobules du poumon. Le plus souvent, ils se produisent dans les lobules secondaires de différentes zones du poumon. Centrilobulaire apparaît dans les lobules secondaires qui consistent en une petite artère pulmonaire, une bronchiole et les tissus environnants.

Une caractéristique qui différencie l'opacité du sous-type centrilobulaire en verre dépoli est l'absence d'implication du septum interlobulaire. Les granulomes de cholestérol, la pneumopathie par aspiration, la pneumopathie d'hypersensibilité et divers types de pneumonies interstitielles idiopathiques sont les principales causes de l'opacité du sous-type centrilobulaire.

Kystes pulmonaires et opacités de verre dépoli

Il s'agit d'un schéma anormal qui apparaît généralement sur les images de tomodensitométrie pour les patients souffrant de maladies pulmonaires. Il s'agit généralement d'une constatation non spécifique sur l'image de tomodensitométrie. En ce qui concerne les diagnostics différentiels du kyste pulmonaire, il est très limité sur les images tomodensitométriques. Cependant, il est toujours caractérisé par un large éventail de problèmes de santé.

Un médecin peut voir la combinaison de kystes pulmonaires et d'opacités de verre dépoli dans la pneumopathie d'hypersensibilité et la pneumonie interstitielle desquamative. Les kystes surviennent rarement dans ces maladies, mais si des kystes y apparaissent, ils sont moins nombreux.

Les pseudokystes pulmonaires traumatiques et les métastases pulmonaires hémorragiques peuvent avoir des aspects d'imagerie similaires, en particulier lorsqu'ils sont accompagnés d'une hémorragie pulmonaire. En général, les antécédents cliniques suffisent pour diagnostiquer ces deux problèmes de santé. La pneumonie interstitielle lymphocytaire est une autre affection caractérisée par la combinaison de kystes pulmonaires et d'opacités de verre dépoli.

Pneumonie interstitielle lymphocytaire

Il survient chez les personnes infectées par le VIH, le virus Epstein-Barr et avec un déficit immunitaire d'autres causes. Le lupus érythémateux disséminé et le syndrome de Sjögren sont des maladies systémiques courantes diagnostiquées chez les personnes immunodéprimées.

La douleur thoracique, la perte de poids, la toux et la dyspnée sont des manifestations cliniques courantes de ces deux problèmes de santé. Dans la plupart des cas, un scanner montrera une combinaison de kystes, de nodules, de consolidation et d'opacités de verre dépoli.

Pneumocystose

La plupart des patients séropositifs qui subissent des examens tomodensitométriques présentent des signes de pneumocystose. La recherche montre que les patients qui utilisent des immunosuppresseurs et reçoivent des greffes de moelle osseuse présentent également des signes de pneumocystose. Bien que les symptômes ne soient pas clairs, certains d'entre eux sont la dyspnée, une fièvre légère et une toux sèche. La condition peut entraîner une insuffisance respiratoire et même la mort.

La combinaison des antécédents médicaux, de l'examen physique, de l'augmentation des taux sériques de lactate déshydrogénase et de la lymphopénie peut faciliter le processus de diagnostic. De plus, la condition est causée par un champignon qui peut être identifié dans le liquide de lavage bronchoalvéolaire et les expectorations.

De plus, la constatation sur l'image CT scan montre des opacités de verre dépoli étendues sans épaississement septal. Parfois, ces opacités ont également une épaisseur. Quoi qu'il en soit, les kystes sont fréquents et ont une prédilection des lobes dans les poumons supérieurs.

COVID-19 et opacités de verre dépoli

L'opacité du verre dépoli est également courante chez les patients souffrant du nouveau coronavirus ou Covid-19. Une étude de revue récemment publiée a souligné que les patients de Covid-19 qui ont subi des procédures de tomodensitométrie présentaient des résultats anormaux sur l'image CT. L'étude a montré que 80% des patients avaient des opacités de verre dépoli et que 50% des patients présentaient la combinaison d'opacités de consolidation et de verre dépoli.

Gardez à l'esprit que les opacités de verre dépoli avec consolidation mixte surviennent principalement chez les personnes âgées. C'est la raison pour laquelle le Covid-19 affecte les personnes atteintes de maladies préexistantes et celles qui ont plus de 60 ans. Les images tomodensitométriques pour Covid-19 montrent les opacités bilatérales du verre dépoli sur les côtés ou les zones frontalières des poumons.

Au cours des premiers stades de Covid-19, les opacités apparaissent sur les lobes inférieurs du poumon. Plusieurs études de recherche l'ont confirmé en analysant les images tomodensitométriques des patients au stade précoce de Covid-19.

Des études montrent que le SRAS-CoV-2 provoque un modèle différent d'opacités dans les poumons. Bien que le SRAS et le MERS ainsi que le SRAS-CoV-2 appartiennent à la même famille de coronavirus, le Covid-19 conduit à la formation d'une opacité différente dans le poumon. Encore une fois, il apparaît dans les lobes inférieurs des poumons.

Avec la progression de la maladie, les opacités du verre dépoli apparaissent sous forme de sous-type diffus qui conduit éventuellement à la formation d'une consolidation. Parfois, les opacités apparaissent également sous la forme du motif de pavage fou avec un épaississement septal accru de la zone interlobulaire.

Dans la plupart des situations, les images tomodensitométriques montrent que les anomalies pulmonaires surviennent dans les deux semaines après que les symptômes du Covid-19 sont importants chez le patient. C'est pourquoi la plupart des patients atteints de Covid-19 affichent une résolution des opacités du verre dépoli et une consolidation sur les images tomodensitométriques. Gardez à l'esprit que cela indique une amélioration des symptômes.

Mots finaux

En conclusion, les opacités du verre dépoli sont caractérisées par un large éventail de symptômes cliniques et de problèmes de santé des poumons. Les causes les plus courantes d'opacités au sol de verre sont l'inflammation, la fibrose interstitielle et l'hémorragie. Des conditions bénignes et malignes peuvent les provoquer. Cependant, l'apparence des opacités sur les images tomodensitométriques est différente pour les deux.

Encore une fois, c'est une découverte anormale sur l'image CT qui a une opacité trouble et n'obscurcit pas les vaisseaux pulmonaires et les structures bronchiques. Certaines opacités de verre dépoli n'ont pas de composants solides. Cependant, certaines opacités de verre dépoli ont des composants solides. Le plus souvent, les médecins diagnostiquent des nodules pulmonaires avec des opacités, qui sont visibles sur les images haute résolution produites par la tomodensitométrie thoracique.

La tomodensitométrie ou tomodensitométrie est une machine ou un outil d'imagerie médicale avancé permettant de détecter un large éventail d'anomalies dans les tissus durs et mous. Il utilise des radiations de rayons X qui traversent le corps du patient et ces radiations rebondissent vers la machine où un ordinateur traite les données pour produire des images. La tomodensitométrie est le meilleur outil pour diagnostiquer les opacités de verre dépoli dans les poumons.

fr_FRFrench