Archives locales dicom 3dicom

3Dicom Lite - Utilisation de l'archive / base de données DICOM locale

Une visionneuse dicom, comme son nom l'indique, est conçue pour afficher le format de fichier DICOM (Digital Imaging and COmmunication in Medicine). Ces numérisations sont généralement stockées dans des systèmes d'archivage et de communication d'images (PACS) - un serveur pacs. Les PACS offrent un accès pratique aux données et au contenu dicom tels que les images CT, les IRM, les échographies ou les radiographies. Le serveur pacs spécifique est également lié à la base de données dicom qui peut alors être visualisée avec le visualiseur dicom spécifique ; 3Dicom. Les données d'imagerie médicale qui sont stockées dans la base de données pacs suivent généralement cette hiérarchie spécifique.

Patient (identifiant du patient) – Il s'agit du niveau le plus élevé car toutes les études et séries sont liées à l'identifiant unique du patient (à moins qu'elles ne soient rendues anonymes). Un patient est la personne qui reçoit, ou a reçu, une procédure d'imagerie médicale - généralement une IRM ou une tomodensitométrie. Par exemple, lors de l'analyse des données dicom publiques, il est courant que le fichier dicom ait l'anonymisation du patient, de sorte que l'identifiant du patient peut souvent être masqué ou affiché comme « anonyme ». Plusieurs études et séries peuvent être attribuées à un seul patient et pour aider à trouver un patient particulier, la plupart des visionneuses DICOM permettent de rechercher par nom de patient, date de naissance et autres attributs d'identification pour affiner la recherche. Dans 3Dicom Lite, les utilisateurs sont limités à 3 patients, cette fonctionnalité est donc disponible mais ne devrait pas être requise.

Études – Les études portent sur une procédure d'imagerie particulière, attribuée par date et modalité d'imagerie (telle que CT, IRM, TEP, radiographie, échographie, etc.). Par exemple, si un patient a subi une tomodensitométrie et une IRM le même jour, celles-ci seraient stockées sous forme de deux études et ensembles de données distincts. Les études peuvent également stocker des informations sur la société de radiologie et qui a effectué la procédure d'imagerie médicale ou l'équipement d'imagerie utilisé.

Séries – Chaque étude, quelle que soit la date ou la modalité d'imagerie, contient au moins 1 série d'images. La plupart des études contiennent un certain nombre de séries car le positionnement du patient peut changer, quelques scans différents peuvent avoir été pris au cours de la séance d'imagerie ou il peut contenir des images « composites » générées à partir du plan d'acquisition. Les séries peuvent également contenir le nombre de fichiers d'images ou la taille des données d'images.

Exemple/ImageAu niveau le plus élémentaire, chaque « tranche » d'un scanner CT/IRM/PET est stockée en tant qu'image DICOM distincte, généralement au format .DCM et mesure normalement 512 x 512 pixels. Les informations pertinentes telles que l'espace entre les pixels (espacement des pixels) et l'épaisseur de la tranche (épaisseur de la tranche) sont capturées sous forme de métadonnées pour chaque image.

3Dicom fournit à tous les utilisateurs une archive DICOM locale qui agit comme un système de mini-PAC sur votre propre appareil. Les données de numérisation elles-mêmes sont stockées dans le dossier de destination à partir duquel vous avez initialement chargé et les données pertinentes du patient, de l'étude et de la série sont traitées en toute sécurité, hachées et mises en cache dans une base de données locale sur votre appareil. Cela permet aux utilisateurs de rouvrir rapidement le programme 3Dicom et de parcourir/charger les analyses plutôt que de rechercher manuellement les analyses sur l'appareil à chaque fois.

Pour des types de fichiers ou d'images plus uniques, tels que NiFTi et JPEG2000, etc. qui ne se chargent pas toujours facilement ou ne sont pas compatibles avec l'archive/la base de données DICOM locale, les utilisateurs ont la possibilité d'« Ouvrir autre » plutôt que « Importer DICOM » qui fournit plus de support pour les fichiers de niche.

De plus, pour ceux qui utilisent des supports amovibles tels que des CD et des clés USB, l'archive/base de données DICOM locale ne fonctionne pas car les métadonnées du patient peuvent être stockées en toute sécurité, mais les fichiers DICOM eux-mêmes peuvent être supprimés de l'appareil à la fin de la session. Pour en tenir compte, 3Dicom a la possibilité de « Charger depuis CB/USB », ce qui garantit que les métadonnées DICOM ne sont pas stockées dans l'archive DICOM locale dans la version de bureau. De plus, il permet également de contrer toute perte de données cliniques ou médicales lors de l'utilisation de supports amovibles.

Pour un aperçu complet et pour voir comment charger des fichiers DICOM et NII sur la version de bureau, veuillez voir la vidéo ci-dessous :

Veuillez noter que ce blog est purement à des fins éducatives et marketing et ne prétend pas être un avis médical. 3Dicom est actuellement enregistré en tant qu'appareil de visualisation TGA de classe 1 et n'est pas approuvé à des fins de diagnostic.

Partagez cet article:
fr_FRFrench